L'homme d'aujourd'hui
veut s'attribuer l'amour, pour lui,
mais cette individualisation
de ses plaisirs, ses émotions,

Lui a fait perdre la compassion,
l'amour des autres avec passion,
celle ou l'on s'oublie
pour se mettre à profit.

Au lieu d'aimer une personne,
et ne vouloir être aimée que par elle,
il faut que l'amour de tous résonne,
et soit notre carrousel...

Fabien FERT