2005-12-10 - Cinéma

A voir le monde par
le petit bout de la lorgnette,
on ne fait plus la part
de ce qui nous guette.

On devient obtus
et l'on perds le sens
de la réalité nue,
on devient presque absent.

Quand on regarde un écran,
on est projeté dedans,
et ce monde virtuel
peut devenir notre référentiel.

Mais ce monde filtré
ne nous montre pas la réalité,
alors autant s'en détacher
pour vivre de façon appropriée.

Un film ne doit donc être pris
que ce pourquoi il a été tourné,
juste un moment de répit,
pour se changer les idées.

Fabien FERT




© 2010 - www.fabienfert.com
Toute reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'accord écrit de l'auteur - All Rights of reproducting any contents from this website require agreement by the owner -