2005-12-20 - Du calme...

Le félin à l'affût,
peut attendre ininterrompu,
des heures durant,
le moindre élan.

Le boa constrictor,
même s'il est trés fort,
n'est rassasié,
qu'une fois ou deux dans l'année.

Le printemps débourgeonne,
et les feuiles doucement s'ouvrent,
pour arriver à l'automne,
et que de feuilles le sol recouvre.

cette patience qu'on voit partout,
dans la nature, n'est pas en nous,
pourquoi l'homme a-t'il perdu,
cette patience, cette vertu.

son égo,
est sûrement trop gros,
son havarice
est certainement son précipice.

retrouver la patience,
qui est en nous dés la naissance,
nous ouvrent des portent infinies,
pour faire évoluer notre esprit.

Fabien FERT




© 2010 - www.fabienfert.com
Toute reproduction des contenus de ce site est interdite sans l'accord écrit de l'auteur - All Rights of reproducting any contents from this website require agreement by the owner -