Pourquoi l'homme se voit affublé,
de tant de souffrances inaltérées,
pour lui faire atteindre la sagesse,
seul moyen pour que la souffrance ne cesse.

Hors au lieu de cela, il s'entête,
à ne vouloir que faire la fête,
vivre de pacotille et de paraître,
au lieu de s'assoir pour enfin naître.

La vacuité bouddhiste, nous indique,
par des mots, cet état de vide,
ou de plénitude cosmique,
dans lequel le coeur ne prends pas de rides...

Fabien FERT