Certaines personnes prude,
trouve peut être mes mots rudes.
Pourtant c'est un fait irréfutable
chaque naissance nous accable.

Si nous avions une vie,
ici-bas comme un paradis,
alors certainement on pourrait,
ne pas s'en occuper, et enfanter.

Mais il en va tout autrement,
et même si c'est dur pour le momment,
limiter les naissances,
nous permettra d'avancer avec prudence.

Car la survie de la terre,
ne tient qu'a un fil,
par je ne sais quel mystère,
mais pourtant mise en péril

(Je sais que pour certaines personnes, ce que je dis est blasphêmatoire. Et pourtant... J'aimerais que ce ne soit pas réèl. C'est sûr, la nature s'en sortira toujours, il existe des organismes capable de survivre à plus de 100 °C dans l'eau. Mais la plupart des espèces disparaîtrons par notre faute. C'est déjà le cas, avec plus de 1 000 espèce qui disparaîssent chaque années à cause de l'action de l'homme !!! nous connaissons 1,6 millions d'espèce sur Terre. Et il semble que la terre en compterai entre 8 et 10 millions !!!! Nous ne sommes donc pas conscient réèlement des dégats que nous faisons sur notre éco-système. Comme toute autre action de recherche, physique, chimique, biologique, génétique, il faut aussi appliquer le principe de précaution quand à notre évolution. Limiter les naissances, ne veut surtout pas dire ne plus en avoir. Mais simplement raisonner cette prolifération exponentielle, vers une évolution passive et en paix de l'humanité avec elle-même et son environnement...)

Fabien FERT