Quand nous marchons dans le noir,
le soir quand il se fait tard,
on ressent parfois une présence,
ou bien simplement on pense.

on a l'impression, seul, de ne pas être,
comme le pensent les prêtres,
parfois on ressent quelqu'un,
qui est pas loin, un opportun !!!

Mais si nous pouvons, ainsi,
ressentir la présence d'autrui,
se trouvant pas loin, a proximité,
peut-être sommes nous connecté...

(parfois, on ne connait pas la personne et pourtant on raisonne en elle. On sait qu'on va bien s'entendre... Pourquoi ? le physique ? non... c'est autre chose. un lien invisible est tissé entre les individus, savoir écouter ce lien, ce qu'il nous dit, c'est comprendre ce que nous voulons, et ce que nous ne voulons pas, c'est être nous même, dans notre nature profonde. ne pas aller à son encontre. essayez aussi souvent que possible de percevoir ce lien, pas le reflet de ce que vous voulez, ce lien réèl, tel qu'il est. Parfois ce n'est pas réciproque, il faut l'accepter, tel quel.)

Fabien FERT