La sensation de saciété,
on dirait c'est envolée,
dans nos cultures d'aujourd'hui,
ou l'on ne rempli jamais le puits.

Cette faim immense,
qui nous fait faire des dépenses,
n'est que le reflet d'un vide intérieur,
c'est à dire en fait d'un leure.

Elle est comme un brêche,
conduisant au coeur d'une terre sèche,
elle ne pourra jamais être comblée,
elle va même avec l'âge s'agraver...

Il n'est pourtant point difficile,
de vivre une véritable idile,
en étant simplement satisfait,
par ce qui aujourd'hui nous est donné.

voilà la saciété,
conduisant au bonheur partagé.


Fabien FERT