Ce que l'homme à découvert,
depuis quelques décénnies,
ressemble à du bois trop vert,
dont on se serait servi.

C'est aussi comparable,
à un jeune enfant instable,
à qui l'on donnerait la responsabilité,
de la famille et son garde manger.

Il ne peut pas le gérer,
non parce qu'il n'en a pas les capacités,
mais simplement par manque de maturité,
l'expérience n'est pas innée...

tel le jeune garçon prépubère,
l'humanité sort à peine du ventre de sa mère,
qu'elle doit déjà affronter,
la responsabilité d'un avenir déjà presque joué.

Elle a trop découvert rapidement,
sans expérimenter vraiment,
pour ne pas tomber dans les travers,
de l'illusion, de l'éphèmère...

Aussi devons-nous nous attendre,
trés bientôt à devoir rendre,
à mère nature, ce que nous lui avons prélevé,
sous-peine de vraiment fort cher le payer...

Fabien FERT