pour ne pas prendre un couteau,
il faut savoir écouter,
avant de prendre un coup dans le dos,
et ne plus pouvoir se relever.

pensez vous qu'il soit trop tôt,
pour s'entendre conseiller,
qu'on moissone ses défauts...
et on cultive ses qualités..

Nos qualités sont notre salut,
nos défauts nous donne la berlu,
entrainons nous à "qualifier",
plutôt qu'a "défauter" !!!...

Notre intransigeante rigueur,
doit piloter notre intérieur,
pour bonnifier nos qualités,
et de nos défauts se débarrasser.

Fabien FERT