Un certain nombre d’entre nous focalisent leur attention sur ce qui est « bien » ou sur ce  qui n’est pas « bien » (« mal »). Cette vision manichéenne crée une polarité en soi. Cette polarité est la source de bien des maux, car en polarisant ses pensées – et donc en voulant favoriser plus un côté que l’autre – nous créons en nous (ou par nos actions) l’expression de la polarité inverse.

Qui n’a jamais connu un moment ou l’on se moquait d’une personne qui venait de trébucher par exemple et dans la minute qui suivait nous trébuchions à notre tour…

Parfois la manifestation n’est pas extérieur, mais le sentiment de honte, la frustration, la culpabilité ou autre envahit notre esprit, jusqu’à parfois nous rendre malade.

Voici une infographie qui montre les endroits où l’homme n’est pas équilibré :

La majorité des personnes est en mode réactif : perception du bien ou du mal, centré sur le « moi », le passé ou le présent. En général, ces personnes critiquent.

Sur la partie de droite on voit les domaines ou l’homme aimerait qu’il n’existe qu’une seule possibilité : bien, plaisir, pur, santé, paix, paradis, riche… Alors que c’est impossible, puisque l’équilibre est présent tout le temps et partout, c’est une des lois fondamentale de l’univers « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ! ».